A propos du RAB / BKO

Créés par des organisations culturelles bruxelloises dans le but d’encourager le dialogue et de stimuler les synergies, le Réseau des Arts à Bruxelles [2004] et le Brussels Kunstenoverleg [2002] sont deux ASBL qui se profilent aujourd’hui comme une seule et même plateforme de dialogue et de réflexion, un centre de ressources et un interlocuteur pour tout ce qui concerne les enjeux de la culture à Bruxelles.


La mission 

Ensemble, le  RAB/BKO souhaite : contribuer à l’élaboration d’une vision globale pour la culture à Bruxelles, stimuler le partage d’idées et d’opinions et encourager la mise en place d’une politique culturelle concertée et adaptée à la réalité de la capitale de l’Europe. Pour ce faire, les deux réseaux sensibilisent les acteurs concernés à l’importance de la collaboration au-delà des frontières linguistiques, communautaires, disciplinaires et sectorielles. Dans cette optique, ils assument une fonction de « laboratoire » et contribuent à une plus grande valorisation et prise en considération du secteur culturel bruxellois, et ce dans tous les champs de la société.


Les objectifs et les actions

Le RAB/BKO organise des moments de rencontre et d’échange pour les collaborateurs des organisations membres. Ces réunions de concertation prennent pour point de départ les besoins et demandes des membres, et favorisent la mise en réseau. Parallèlement, un travail de dialogue a été engagé avec d’autres secteurs, y compris le politique.

Le RAB/BKO offre à ses membres des conseils et de l’information à propos de Bruxelles et de la culture. Cela passe par l’actualisation constante et rigoureuse de leur site internet et l’envoi de newsletters mais aussi par l’organisation de journées d’étude, de présentations, d’ateliers ou encore de formations diverses adressées à toutes les catégories de travailleurs du secteur culturel. Grâce à son expertise, à l’étendue de ses réseaux et à ses valeurs profondément partagées, le RAB/BKO est devenu un interlocuteur privilégié pour la société civile et pour les pouvoirs publics. Il se positionneen tant qu’expert, conseiller et représentant de ses membres. Enfin, le RAB/BKO identifie et soutient des prises de position et projets communs qui répondent aux questions et besoins du secteur culturel et qui participent positivement à sa mise en valeur. En ce sens, le RAB/BKO siège dans divers Conseils d’Administration et participe à de nombreuses concertations où il relaye la parole des opérateurs culturels.


Les valeurs 

Son caractère métropolitain, la diversité de sa population et une gestion politique complexe font de Bruxelles une ville unique et passionnante. Mais les défis sont de taille et une approche concertée s’impose de plus en plus comme une nécessité.

Conscients de ces enjeux bruxellois, les membres du RAB/BKO s’engagent à inscrire leur travail dans une logique de dialogue et de collaboration.

La diversité (culturelle, sociale, économique, etc.), si caractéristique à Bruxelles, constitue à la fois une richesse et un réel défi pour notre capitale. C’est pourquoi le RAB/BKO appuie son travail sur une volonté d’ouverture. Ce n’est qu’à partir d’un intérêt sincère pour l’autre qu’il sera possible de construire un vivre-ensemble et de mettre sur pied des collaborations croisées. Le RAB/BKO croie au principe de transversalité et à l’intérêt de rassembler les connaissances et expertises par-delà les clivages linguistiques et sectoriels. Il privilégie une approche durable résolument tournée vers le futur.