Thématique: Economie

La crise économique et les restrictions budgétaires actuelles incitent nécessairement à réfléchir aux aspects économiques du secteur culturel, mais également à prêter attention à son propre impact socio-économique. Le secteur bruxellois des industries créatives est en plein essor (mode, design, architecture...) mais les échanges et les collaborations restent rares avec le secteur culturel subsidié. 

En effet, le secteur culturel dépend toujours en grande partie des subsides alloués par les pouvoirs publics. Avec les restrictions budgétaires de plus en plus nombreuses, beaucoup d’institutions et de compagnies voient leurs subsides rétrécir. C’est pourquoi le secteur est contraint de réfléchir à son avenir et, surtout, à d'autres possibilités de financement

Le RAB et le BKO s'efforcent de stimuler la collaboration et l'échange entre les différents secteurs créatifs et de repérer des défis communs (comme le sont l'emploi ou l'entreprenariat).

Documentation

KEA European Affairs | Étude sur les mesures de soutien nationales pour la culture en Europe pendant la crise

L'importante industrie culturelle et créative a, on le sait, été durement touchée par la crise du coronavirus. Observons les chiffres, cette fois, à l'échelle européenne. Le KEA European Affairs a récemment publié une étude sur les différentes mesures prises pour le secteur culturel et créatif dans chacun des états-membres pour limiter les effets de la crise. 
Secteur artistique & culturel Politique Communication Infrastructures culturelles Economie Relation avec les publics Développement territorial Tourisme Covid-19
1 2 3 4 5 6