Actu

Tax Shelter | Le cinéma belge en manque de financement

Plusieurs producteurs de cinéma indépendant tirent la sonnette d'alarme : si l'année dernière il suffisait presque de claquer des doigts pour obtenir du financement, cette année, il n'y aura plus aucune garantie. Les montants levés via le tax shelter seront en recul, laissant planer des doutes sur le financement de nombreux tournages début 2019. 

Pour rappel, le tax shelter est un mécanisme via lequel des entreprises peuvent investir une partie de leurs bénéfices dans la production d’un film en échange d’une exonération fiscale.

Le gouvernement s’était engagé à ce que la réforme de l'impôt des sociétés n’ait pas d’impact sur l’attractivité du tax shelter aux yeux des investisseurs. Malheureusement, le principe a perdu tout son intérêt pour les petites entreprises et pour les plus grosses, le montant maximum pouvant être investi a été diminué de 13 %. L’élargissement du tax shelter aux arts de la scène, qui engendre un afflux de nouveaux projets en recherche de financement, complique également l'affaire ; le gâteau, plus petit, doit être partagé. En 2017, le secteur des arts de la scène a capté 17 % des montants levés alors que c’était la première année.

Cette situation touche en premier lieu les petits producteurs indépendants qui ne disposent pas de leur propre société de levée de fonds et doivent s’adresser à des intermédiaires. Autre fait interpellant : comme l’argent manquait déjà en été, les intermédiaires ont obtenu de l’administration fiscale une mesure de rétroactivité leur permettant de financer ces films avec l’argent qu’ils obtiendraient en fin d’année, période faste pour les levées de fonds. Cela signifie que l’argent qui arrive via le tax shelter aujourd’hui contribue en partie à financer non pas de nouveaux projets mais des films... déjà tournés.

Depuis plusieurs mois, l’Union des producteurs tente de trouver une solution. Elle était notamment en discussion avec le cabinet du ministre des Finances. Un accord était proche mais la crise politique a interrompu le processus et changé l’interlocuteur : le ministre des Finances n’est plus Johan Van Overtveldt (NVA) mais Alexander De Croo (Open VLD).


Lire plus

Secteur artistique & culturel Economie Collaboration

Actu

#4 Coronavirus & Secteur culturel | Un été sur-mesure

Cette quatrième revue de presse consacrée au 'Coronavirus & secteur culturel' couvre la période estivale. Tenez-vous au courant des dernières actualités en termes de soutien public (niveaux régional, communautaire et fédéral) et d'actions menées à l'échelle européenne. De nombreux articles et documents utiles sur l'évolution de la situation et de ses conséquences sur le secteur culturel pourront enrichir votre réflexion. 
Secteur artistique & culturel Infrastructures culturelles Relation avec les publics Tourisme Covid-19