Actu

Scènes et technicien.ne.s : pour le retour de l’éthique et de la justice en Culture

Un libéralisme débridé frappe le monde belge du spectacle... Et les techniciens accusent. Ces derniers continuent aujourd’hui à percevoir un salaire brut moyen – sur l’ensemble de leur carrière – de moins de 2.000 euros. Selon le nouveau régime de travail (NRT) passé par le gouvernement sortant, ces techniciens peuvent être appelés à travailler jusqu’à dix jours consécutifs de douze heures par jour. La fédération professionnelle l'Association des techniciens professionnels du spectacle (ATPS) s’est exprimée dans une carte blanche qui dépasse les seuls intérêts de cette catégorie professionnelle pour remettre en cause le « libéralisme qui gangrène et appauvrit » la culture belge.

L’Association dénonce à la fois la captation de la quasi-totalité des subsides de théâtre par quelques grandes institutions, l’explosion du salaire des managers, la proportion ridicule des montants réellement alloués aux artistes, la complicité des syndicats et des directeurs de théâtre dans l’exploitation des travailleurs, le manque persistant de parité dans les postes de décision, etc.

En conclusion, alors que les partis négocient les programmes et coalitions des futurs exécutifs, cette fédération professionnelle demande la création d’un « comité d’éthique » qui réinstaure un minium d’équilibre et de justice dans le secteur des arts de la scène et de la culture belge francophone en général.

Lire l'article complet (accès abonné) | Scènes: pour le retour de l’éthique et de la justice en Culture, Alain Lallemand, lesoir.be, 04/06/19 >>>


Pour aller plus loin 

Secteur artistique & culturel Politique Economie

Actu

RAB/BKO | Creatief met CHAOS créatif

« Comment les organisations culturelles bruxelloises se débrouillent-elles avec le patchwork institutionnel et démographique ? », c’est la question centrale de la publication « Creatief met CHAOS créatif » éditée par le RAB/BKO. Sur base d’une étude qualitative - menée entre 2016 et 2018 auprès de 16 organisations artistiques et culturelles bruxelloises - Sophie Alexandre et Leen De Spiegelaere proposent une analyse de la situation, ainsi qu’un ensemble de recommandations à destination des opérateurs et des politiques.
Secteur artistique & culturel Politique
Actu

Des changements dans l'équipe du RAB

L'équipe du Réseau des Arts à Bruxelles change, avec notamment le départ de Margaux Bernard, qui travaillait au RAB depuis janvier 2018, et qui se dirige vers d’autres aventures culturelles pour devenir chargée de communication chez Court-Circuit asbl. Nous lui souhaitons le meilleur dans cette nouvelle étape professionnelle ! Sa position est dès lors vacante, et un autre poste "événement et administration" est également lancé pour venir renforcer l'équipe commune du RAB/BKO. Une période transitoire pleine de promesses qui demande, bien entendu, un certain temps d'adaptation. Il est donc possible que les mises à jour du site web soient moins régulières et pas toujours disponibles dans les deux langues au cours des prochaines semaines. Nous vous remercions pour votre compréhension à cet égard !
Secteur artistique & culturel Emploi
Actu

Le registre UBO : que devez-vous savoir pour votre ASBL ?

Pour le 30 septembre 2019, les ASBL devront remplir le registre UBO (« Ultimate Beneficial Owner ») ; une conséquence de l’application d’une directive européenne relative à la prévention du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme, et à la limitation de l’utilisation des espèces. Toute structure, ASBL ou Société doit obligatoirement remplir ce registre pour y encoder leurs « bénéficiaires effectif ». L’objectif est de permettre une plus grande transparence sur l’identité de la personne physique qui se cache derrière votre société ou ASBL. Les règles varient selon le type d’organisation : qu’en est-il exactement pour votre ASBL ?
Actu

ENGAGEMENT | Plus de cinquante dossiers d'abus de pouvoir dans le secteur des arts ont été soumis

Des contrats courts, le travail à la pige et un secteur avec principalement des hommes au sommet. Ce sont des ingrédients qui rendent le monde de l’art vulnérable aux abus de pouvoir. Au lendemain du mouvement mondial MeToo, la danseuse et historienne de l'art bruxelloise Ilse Ghekiere a donc créé ENGAGEMENT. BRUZZ lui a parlé de l'organisation, qui a traité plus de cinquante dossiers depuis sa création.
Secteur artistique & culturel