Actu

La Bibliothèque royale devient la KBR

La Bibliothèque royale de Belgique fait peau neuve : elle change de nom pour s'appeler désormais KBR et un budget de 7 millions d'euros devrait lui permettre de se mettre à la page afin de devenir une institution culturelle moderne et accessible.

Le bâtiment, situé sur le Mont des Arts, fera l'objet d'une rénovation en profondeur en vue d'une plus grande ouverture et d'une meilleure accessibilité, et ce tant au niveau des infrastructures que des collections, de l'accueil des visiteurs mais aussi grâce à l'organisation d'expositions et la création d'un nouveau musée

Ce dernier, dont l'ouverture est prévue pour mai 2020, sera destiné à abriter la collection de manuscrits issus de la Librairie des ducs de Bourgogne et prendra ses quartiers dans et autour de la chapelle gothique de Nassau, située au coeur de la bibliothèque.

Infrastructures culturelles

Actu

Réduire sa consommation d’énergie avec le Pack Energie

Comment réduire sa consommation d’énergie (et sa facture !) lorsqu’on est une petite structure ? Initié par Bruxelles Environnement et déployé par les fédérations partenaires Bruxeo, Comeos, Santhea et UCM, le Pack Energie permet de bénéficier d’un coaching énergétique professionnel, personnalisé, gratuit et complet, du diagnostic à la mise en œuvre, avec, à la clé, la possibilité d’un soutien financier.
Durabilité
Communiqué de presse

La réforme des musées sera pleinement opérationnelle dès le 1er janvier 2020

Sur proposition de la ministre de la Culture Alda Greoli, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé en dernière lecture un arrêté nécessaire à l’entrée en vigueur du décret réorganisant le secteur des musées reconnus et subsidiés par la Communauté française. Cette réforme, qui sera d’application dès le 1er janvier prochain, fixe de nouvelles règles pour les institutions muséales avec l’objectif d’accroître leur visibilité et d’améliorer leur accessibilité.
Secteur artistique & culturel Politique
Actu

Scènes et technicien.ne.s : pour le retour de l’éthique et de la justice en Culture

Un libéralisme débridé frappe le monde belge du spectacle... Et les techniciens accusent. Ces derniers continuent aujourd’hui à percevoir un salaire brut moyen – sur l’ensemble de leur carrière – de moins de 2.000 euros. Selon le nouveau régime de travail (NRT) passé par le gouvernement sortant, ces techniciens peuvent être appelés à travailler jusqu’à dix jours consécutifs de douze heures par jour. La fédération professionnelle l'Association des techniciens professionnels du spectacle (ATPS) s’est exprimée dans une carte blanche qui dépasse les seuls intérêts de cette catégorie professionnelle pour remettre en cause le « libéralisme qui gangrène et appauvrit » la culture belge.
Secteur artistique & culturel Politique Economie