Documentation

Région de Bruxelles-Capitale | Déclaration de politique générale 2019-2024

Au sein du Gouvernement bruxellois, le Ministre-Président Rudi Vervoort (PS) est chargé du Biculturel d’Intérêt régional ainsi que de la Promotion de l’Image de Bruxelles en collaboration avec le Ministre Sven Gatz (Open Vld). Dans cet article, une synthèse des points relatifs à la culture au sein de la déclaration de politique générale commune au gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale  et au collège réuni de la Commision Communautaire commune, pour la législature 2019-2024, ainsi qu'une revue de presse suite à la diffusion de cet accord.


Composition du Gouvernement

Au sein du Gouvernement bruxellois, le Ministre-Président Rudi Vervoort (PS) est chargé du Biculturel d’Intérêt régional ainsi que de la Promotion de l’Image de Bruxelles en collaboration avec le Ministre Sven Gatz (Open Vld).

Le Ministre-Président du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, Rudi Vervoort est également en charge du Développement territorial et de la Rénovation urbaine et du Tourisme.

Sven Gatz, quant à lui, est également Ministre des Finances, du Budget, de la Fonction publique et de la Promotion du Multilinguisme à Bruxelles.

La composition complète du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale est disponible ici >>>


Accord de gouvernement

La majorité des propositions liées à la culture au sein de l'accord de la gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale sont réunies dans le chapitre "Une région, acteur de la scène européenne et internationale" (p.121) sous le titre "Bruxelles, Capitale de la Culture 2030" (p.121).

En effet, l'accord de gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale confirme, entre autres, la volonté de la Région de formaliser la candidature de Bruxelles comme Capitale Européenne de la Culture en 2030 en partenariat avec la Ville et les Communes (p.121).

"Cette candidature doit être un moment de mobilisation des énergies créatives et l’occasion de porter une ambition nationale pour la capitale. Le Gouvernement associera largement le secteur culturel à cette initiative." (p.121)

Pour rappel, en septembre 2016, le Ministre-Président Rudi Vervoort, annonçait officiellement son souhait de déposer la candidature de Bruxelles au titre de Capitale européenne de la culture en 2030. Dans ce cadre, il a confié à la plateforme réunissant les réseaux culturels bruxellois - Réseau des arts à Bruxelles (RAB), Brussels Kunstenoverleg (BKO), Conseil bruxellois des Musées et La Concertation (Action Culturelle Bruxelloise) - une mission de « sensibilisation, de réflexion, de prospection et de mobilisation des acteurs culturels, socio-économiques et politiques autour des enjeux de cette candidature et de la préconception d’un programme-cadre Bruxelles 2030 ». Vous trouverez le rapport exposant les aspirations tirées d’un trajet de consultation du secteur culturel bruxellois ici >>>

Pour soutenir l'identité et la construction du projet culturel bruxellois, "porteur de la diversité de l'offre, des institutions et des publics, émancipateur et accessible", l'accord de gouvernement de la Région mentionne les éléments suivants:

  • appui à la construction d'un guichet unique bilingue pour les acteurs de la culture bruxelloise et les artistes (p.121)
  • simplification de la gouvernance en matière de politique culturelle afin de favoriser la coopération entre les instances régionales et communautaires (p.121)
  • développement de systèmes de mutualisation entre acteurs culturels bruxellois (p.121)
  • poursuite du projet de création d'une "Ville culturelle" dans l'ancien garage Citroën, confié à la fondation Kanal, et renforcement des collaborations en vue de garantir l'ouverture du projet sur le quartier et les artistes bruxellois (p.121)
  • exécution du contrat de gestion du CIVA pour son intégration dans le projet Kanal à l'horizon 2023 (p.121)
  • revalorisation des institutions scientifiques, culturelles et muséales fédérales (p.121)
  • initiation et coordination du "développement d'un pôle des cultures urbaines à Bruxelles" (p.122)
  • création d'une signalétique culturelle unique (p.122)
  • valorisation du cadastre des infrastructures culturelles situées sur le territoire bruxellois (p.122)
  • soutien à la pérennité du projet Flagey (p.122)
  • renforcement du soutien à screen.brussels (p.122)
  • renforcement de la politique de valorisation du patrimoine (p.122)

Afin de renforcer l'identité visuelle et la visibilité de l'offre culturelle à Bruxelles, l'accord de gouvernement de la Région mentionne les éléments suivants:

  • création d'une signalétique culturelle unique pour tous les lieux culturels situés sur le territoire régional (p.122)
  • valorisation du cadastre des infrastructures culturelles situées sur le territoire bruxellois (p.122)
  • soutien à la pérennité du projet Flagey en tant que "lieu emblématique de la culture bruxelloise" (p.122)
  • renforcement du soutien à screen.brussels pour garantir un effet structurant pour l'industrie créative et le secteur audiovisuel (p.122)

Le Gouvernement de la Région souhaite également renforcer sa politique de valorisation du patrimoine, via les propositions suivantes: 

  • mise en oeuvre de l'ordonnance sur patrimoine culturel mobilier et immatériel (p.122)
  • amplification des actions développées par la Direction du Patrimoine culturel (p.122)
  • soutien aux différentes initiatives communales et associatives contribuant à la (re)connaissance, au respect et à la
    fierté des richesses architecturales et urbanistiques de Bruxelles
  • attention particulière pour les initiatives en la matière à destination du public jeune, notamment en organisant ou en soutenant les projets de sensibilisation à destination des écoles (p.122)

Certaines propositions liées à la culture se retrouvent dans d'autres chapitres de l'accord de gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale.

Dans le chapitre "Garantir l'égalité des droits et lutter efficacement contre les discriminations" (p.44), sous le titre "Miser sur l'éducation, la culture et la cohésion sociale" (p.47):

"Afin de valoriser une image positive de la migration dans notre société et de casser les préjugés qui existent encore, le Gouvernement soutiendra toute initiative visant à porter le projet d’un musée ou d’un espace muséal dédié à la migration. Il plaidera pour l’inclusion d’éléments liés à l’histoire des discriminations, de la colonisation, de la décolonisation, des migrations, des mouvements féministes et LGBTQI+ sensiblement à Bruxelles dans les cursus scolaires." (p.47)

mais aussi: valorisation de toute pratique culturelle et artistique comme outil de dialogue interculturel et de création d'une identité bruxelloise (p.48)

Dans le chapitre "Face à l'enjeu climatique: une politique de développement territorial et d'environnement intégrée", sous le titre "Une politique d’urbanisme au service de la qualité de vie des Bruxellois" (p.87):

"Le Gouvernement utilisera toutes les potentialités du territoire, notamment via l’affectation de terrains temporairement disponibles à une fonction d’espace public ou vert temporaire et favorisera l’expression de la culture dans l’espace public, y compris dans les espaces publics temporaires. Le plan lumière sera mis en œuvre en vue d’améliorer l’illumination de l’espace public et des façades. Plus globalement, le Gouvernement envisagera systématiquement l’occupation temporaire des bâtiments dont il fait l’acquisition dans l’attente de la construction d’un projet. La Région soutiendra les initiatives non-lucratives

L'accord de gouvernement de la Région bruxelloise est disponible dans son intégralité (pdf) ici >>>


Revue de presse

Politique