Documentation

Brussels Studies | La transformation des structures démographiques et de la géographie des Européens à Bruxelles entre 2000 et 2018

Brussels Studies vient de publier une étude de Charlotte Casier, géographe de l'ULB, qui montre que pas moins de 275.000 citoyens européens non belges vivent dans la Région de Bruxelles-Capitale, soit 23% des 1,2 million d'habitants qui y sont officiellement domiciliés. Depuis 2016, le nombre de citoyens européens s'est stabilisé.

En 2018, les ressortissants de l’Union européenne représentaient 275 000 individus en Région de Bruxelles-Capitale, c’est-à-dire 23 % de la population domiciliée. C’est le résultat de l’augmentation continue des effectifs de ce groupe entre 2000 et 2018, liée à l’importante immigration issue des nouveaux États membres, de la croissance continue des effectifs français et de la reprise de l’émigration depuis le Sud de l’Europe à partir de 2008. En termes géographiques, la présence des Européens est renforcée entre 2000 et 2015 dans le Sud-Est de la première couronne urbaine, bien que simultanément, l’augmentation importante des effectifs polonais, roumains et bulgares contribue à accroître la présence européenne dans certains quartiers de l’Ouest de Bruxelles.


Veuillez trouver l'étude ici >>>

Diversité