FWB | Bekendmaking van de 'contrats-programmes'

Dit item bestaat niet in deze taal

Op donderdag 23 november maakte Alda Greoli - Minister voor Cultuur in de Franse Gemeenschap - de verdeling van de contrats-programmes (een vaste structurele subsidie van 5 jaar) bekend voor de periode 2018-2022 binnen de podiumkunsten. Hieronder kan u het officiële persbericht van de Minister terugvinden, maar ook enkele reacties die via de pers verschenen. [artikel in het Frans]


Ce jeudi 23 novembre, Alda Greoli - Ministre de la Culture à la FWB -, a annoncé la répartition des contrats-programmes pour la période 2018-2022 dans le secteur des Arts de la scène. Communiqué officiel de la Ministre et revue de presse des réactions qui ont suivi dans cet article.

Communiqué de presse - FWB, Cabinet de la Ministre Alda Greoli - 23/11/2017

Un nouveau départ pour les Arts de la scène: 236 contrats-programme octroyés pour la période 2018-2022

La Ministre de la Culture Alda GREOLI a présenté le fruit de longs mois de travail dans le secteur des Arts de la scène : 236 opérateurs se voient octroyer un contrat-programme pour la période 2018-2022, au terme d’un processus d’évaluation inédit, mené successivement par l’administration, les instances d’avis et enfin la Ministre et son équipe.

Egalité de traitement et stabilité pour cinq ans

Selon le nouveau décret des Arts de la scène, un contrat-programme est « un dispositif contractuel accordant une aide financière à une personne morale en vue de soutenir son fonctionnement et ses activités, sur une période de cinq ans ». Ces soutiens structurels concernent une part importante des acteurs culturels de la Communauté française - près d’un tiers du budget de la Culture. On y retrouve autant des artistes, des compagnies ou des orchestres, que des lieux de diffusion de spectacles, des festivals ou encore des structures de services. Or cela faisait des années que les soutiens structurels, de divers types et durées, étaient prolongés à coup d’avenants annuels.

Alda GREOLI : « Nous ouvrons aujourd’hui une nouvelle page des Arts de la scène en permettant une période de stabilité de cinq ans pour 236 opérateurs. Pour la première fois, l’ensemble des demandes, pour l’ensemble des secteurs artistiques constituant les Arts de la Scène, ont été placées sur la même ligne de départ et les projets ont été évalués simultanément, selon des critères harmonisés, notamment en termes d’emplois, de création artistique et de gestion. Nous avons appliqué les recommandations de Bouger Les Lignes et les principes de la Charte associative ». 

236 nouveaux contrats-programme

Au 1er janvier 2018, ce sont pas moins de 236 nouveaux contrats-programme qui prendront cours, en théâtre, cirque, danse, musiques, en interdisciplinaire, et pour la première fois, dans le secteur du conte, enfin reconnu par le nouveau décret des Arts de la Scène. 

Ce sont donc aussi et surtout 236 acteurs culturels, dont 42 bénéficiant pour la première fois d’une aide structurelle, qui seront soutenus pour développer leurs projets dans la durée. Au travers de ses 6 domaines artistiques, et par ses 6 catégories d’opérateurs identifiées sur base des activités menées, pour une meilleure lisibilité du secteur, la diversité de notre paysage culturel est de ce fait elle aussi soutenue.

Les Arts de la scène refinancés

Alda GREOI : « Le Gouvernement de la Fédération a par ailleurs suivi ma proposition de revaloriser de 10 millions d’euros l’enveloppe dédiée aux contrats-programme des Arts de la scène (de 83 à 93 millions, soit 12%), une progression attendue depuis plus de dix ans par les acteurs. Ce rattrapage, combiné avec l’indexation des contrats-programme, désormais inscrite dans le décret des Arts de la scène, offre enfin aux Arts de la scène la stabilité requise pour assurer des perspectives stables qui vont soutenir les conditions nécessaires à la création.  Enfin, certaines demandes ne sont pas rencontrées, soit qu’elles soient refusées, soit qu’elles connaissent une réorientation. Mais en raison de la méthode adoptée, chacun pourra se voir expliquer ce qui a présidé aux décisions, en toute transparence.  Je tiens à remercier l’administration et les instances d’avis qui ont livré un travail de longue haleine pour analyser les près de 300 dossiers de candidatures. Ils sont aussi les interlocuteurs permanents des acteurs du secteur culturel, dont je salue le travail d’élaboration de ces projets artistiques et leur participation à la consultation Bouger Les Lignes, dont les enseignements ont guidé la rédaction du nouveau décret des Arts de la scène et, in fine, les choix posés pour les contrats-programme. Ils entrent désormais dans un processus d’écriture pour les prochaines saisons dans un cadre bien meilleur qu’auparavant. »

1. Art chorégraphique ; Cirque, arts forains et arts de la rue ; Conte ; Interdisciplinaire des Arts de la Scène ; Musique (contemporaine / classique / non-classiques) ; Théâtre (adulte / action / jeune public) 2. Structures de création ; Lieux de création ; Lieux de diffusion ; Festivals ; Centres scéniques ; Structures de service

LISTE DES CONTRATS PROGRAMME 2018-2022 >>>

PRESENTATION DE LA MINISTRE - CHIFFRES CLE >>>


Revue de presse


L’annonce des nouveaux contrats-programmes de la Fédération Wallonie-Bruxelles fait au moins un (très) heureux : l’Atelier 210 de Bruxelles. Après douze années sans aides structurelles, il s’apprête à signer pour près de trois millions d’euros.
Parmi les opérateurs qui disposaient d’un contrat-programme ou d’une convention et qu’on ne retrouve pas dans la liste des nouveaux contrats-programmes, on relève notamment les noms du Groupov (qui a fait une demande d’aide pluriannuelle plutôt que de contrat-programme), du Théâtre de Toone (désormais versé en patrimoine, il n’a pas fait de demande de contrat-programme), mais aussi du Théâtre de la Valette, du Magic Land Théâtre ou encore du Poème 2 (en théâtre) et des compagnies As Palavras, Hybrid ou José Besprosvany en danse.

Artistieke & culturele sector

Toon enkel RAB / BKO
Revue de presse

Grensoverschrijdend gedrag: de culturele sector (NL en FR) reageert

Sinds de getuigenissen over Weinstein in Hollywood, de Bart De Pauw-affaire en de #MeToo-hashtag, kwam in België een groot debat op gang over grensoverschrijdend gedrag in de culturele sector. Tijdens een parlementaire commissie rond dit thema, zei Vlaams Parlementslid Bart Caron (Groen) dat er zeer veel verzwegen wordt en er een doofpotmentaliteit heerst. Minister Sven Gatz denkt na over een apart meldpunt voor de culturele sector. 
Artistieke & culturele sector Tewerkstelling
Persbericht

Stad Brussel | Een nieuwe website voor het Street Art Parcours

Voortaan vindt u het Street Art Parcours van de Stad Brussel online op parcoursstreetart.brussels. Deze nieuwe website verzamelt een honderdtal kunstwerken rond spontane stedelijke kunst of gerealiseerd in samenwerking met het initatief. De website biedt de mogelijkheid om Street art-wandelingen uit te stippelen en te informeren over de nieuwste realisaties inzake stedelijke kunst op het gemeentelijke grondgebied. 
Artistieke & culturele sector
Persoverzicht

Radikal: Een Brusselse dansprogrammatie in Berlijn

Op initiatief van Minister Rachid Madrane, ruilde de Brusselse hedendaagse dansscène op 3 en 4 november haar thuishaven in voor Berlijn. In Radialsystem V, een oude fabriek die werd getransformeerd in een ruimte voor kunst en reflectie, vond de tentoonstelling Radical plaats. Net zoals haar voorganger "Indiscipline" in Parijs vorig jaar, kon de tentoonstelling op heel wat succes rekenen. De Standaard gebruikt de gelegenheid om het statuut van dansers in de twee steden te vergelijken.  
Artistieke & culturele sector Europa Toerisme
Persoverzicht

Cultuurpool Citroën / Stichting Kanal: steun van Sven Gatz in aanloopfase

De Stichting Kanal, opgericht door het Brussels Hoofdstedelijk Gewest om de Cultuurpool Citroën in goede banen te leiden, kondigde haar aanloopfase aan. Vanaf mei 2018 zal de Stichting een jaar lang een cultureel programma aanbieden, in samenwerking met Centre Pompidou. Daarnaast besliste Sven Gatz, Vlaams Minister van Cultuur en Brussel, dat hij het project drie jaar lang zal steunen met een jaarlijks budget van €250.000.  
Citroën Culturele infrastructuur