Ville de Bruxelles | Un nouveau site web pour le Parcours Street Art

Désormais, retrouvez le Parcours Street Art de la Ville de Bruxelles en ligne sur www.parcoursstreetart.brussels. Ce nouveau site web condense une centaine d’œuvres d’art urbain spontanées ou réalisées à l’initiative du parcours. Le site permet également de composer des balades Street Art et informe des actualités en matière d’art urbain sur le territoire communal.


Communiqué de presse - Ville de Bruxelles - 14/11/17

Un nouveau site web pour le Parcours Street Art de la Ville de Bruxelles

Désormais, retrouvez le Parcours Street Art de la Ville de Bruxelles en ligne sur www.parcoursstreetart.brussels. Ce nouveau site web condense une centaine d’œuvres d’art urbain spontanées ou réalisées en collaboration avec Karine Lalieux, Echevine de la Culture de la Ville de Bruxelles, à l’initiative du parcours. Le site permet également de composer des balades Street Art et informe des actualités en matière d’art urbain sur le territoire communal.

"Si Bruxelles est connue pour son parcours BD, je souhaite qu’elle le devienne tout autant pour son parcours Street Art. C’est pourquoi, je soutiens l’art urbain et multiplie ces dernières années les projets sur les murs de la Ville de Bruxelles" explique Karine Lalieux. "En moins de 4 ans, des dizaines de fresques ont vu le jour aux quatre coins de la ville en collaboration avec des artistes bruxellois et belges d’abord et de plus en plus d’artistes étrangers ensuite" ajoute l’Echevine de la Culture.

Sur le site, on peut par exemple découvrir le travail de Shake, Defo, H.M.I, Steve Locatelli, Parole ou Eyes-B pour les Belges, mais aussi de Elian, Kashink, Gola Hundun, Sainer ou L’Atlas du côté international. Actuellement, une trentaine de projets ont été réalisés dont certains concernent plusieurs œuvres comme les balades Oak Oak et Isaac Cordal.

Plusieurs modes opératoires ont été mis sur pied: appels à projets, commandes, cartes blanches, collaborations avec des opérateurs (Kosmopolite Art Tour de Farm Prod, Détours Festival, Interfaces de Urbana, la rue de Namur avec Propaganza…) ou encore Le M.U.R Brussels et les murs d’expression libre. Un appel aux propriétaires a permis, par ailleurs, de recenser des murs disponibles pour y développer de nouveaux projets. Outre les propriétaires privés, de plus en plus de bâtiments publics se prêtent au jeu tels que l’Institut Anneessens-Funck, l’Université libre de Bruxelles, la CSC et bientôt le bâtiment Portalis qui abrite le Parquet du Procureur du Roi.

Sur le site figure une carte interactive pointant toutes ces œuvres ainsi que celles apparues spontanément. Celle-ci permet de composer des balades selon différents critères (œuvres, artistes, temps, quartiers) à faire à pied, à vélo, en voiture ou en transports à la découverte des œuvres.

Le site est responsive et utilise les applications courantes de géolocalisation pour déambuler dans la ville. Ce dernier sera régulièrement alimenté par les actualités Street Art concernant la Ville de Bruxelles. L’outil est pensé tant pour les amateurs que pour les artistes.

Plus d’infos: www.parcoursstreetart.brussels

Secteur artistique & culturel

Juste montrer RAB / BKO
Persbericht

Accord de collaboration Cultuur-Culture | Une cooperation en croissance: 160.000 euros pour 22 projets culturels entre les Flamands et Francophones

L'accord de coopération culturelle entre les Communautés flamande et française date de 2014  et sous l’impulsion des Ministres Sven Gatz et Alda Greoli, celui-ci devenu un bel exemple de fédéralisme de coopération. Cela conduit par exemple à une concertation accrue sur des dossiers aussi importants que le statut de l’artiste ou la communication culturelle à Bruxelles. Dans le même temps, les deux Ministres encouragent les collaborations et échanges entre les secteurs culturels. Pour la troisième fois, les Ministres ont sélectionné parmi une série de candidats 22 projets culturels fort qui échangent leurs connaissances, publics et offre culturelle par-delà la frontière linguistique.
Collaboration
Revue de presse

Sexisme, harcèlement et abus de pouvoir: le secteur culturel réagit

Suite à la révélation de l'affaire Weinstein à Hollywood et l'apparition du hashtag #MeToo sur les réseaux sociaux, en Belgique également, le débat concernant le sexisme, le harcèlement et l'abus de pouvoir au sein du secteur culturel est lancé. Du côté flamand, Bart De Pauw - présentateur et acteur à la VRT -, et du côté francophone, David Strosberg - directeur du théâtre Les Tanneurs -, sont au centre des polémiques. Mais la problématique est bien plus large, les langues se délient, et les consciences s'éveillent. Ainsi, oKo et la CONPEAS se sont d'ores et déjà emparés de la question pour tenter d'y trouver des solutions. Dans cet article, une sélection d'articles en français et néerlandais.
Secteur artistique & culturel Emploi