Radikal: une programmation bruxelloise de danse à Berlin

Les 3 et 4 novembre dernier, la scène chorégraphique bruxelloise s'exportait à Berlin, au Radialsystem V (ancienne usine de traitement des eaux usées convertie en "space for arts and ideas"), à l'initiative du Ministre Rachid Madrane (Promotion de Bruxelles, FWB). L'événement a remporté un beau succès, tout comme l'avait fait son prédécesseur "Indiscipline", l'année dernière à Paris. Le journal De Standaard profite de l'occasion pour interroger le statut précaire des danseurs à Bruxelles.


En septembre 2016, Paris vécut, le temps d’un week-end, au rythme de l’"Indiscipline" : sous l’égide du Wiels, du Kunstenfestivaldesarts et de Wallonie Bruxelles Théâtre/Danse, le Palais de Tokyo présentait une sélection d’artistes contemporains vivant et travaillant à Bruxelles. Encouragé par le retentissement de ce premier volet, Rachid Madrane, ministre en charge de la promotion de Bruxelles à la Fédération Wallonie-Bruxelles, confiait à Visit.Brussels l’organisation d’une nouvelle plate-forme, à Berlin cette fois, et destinée à faire valoir la danse contemporaine.
Un quatuor de curateurs - les directeurs artistiques du Beursschouwburg (Tom Bonte), des Brigittines (Patrick Bonté), des Halles de Schaerbeek (Christophe Galent) et du Kaaitheater (Guy Gypens) - a alors non seulement établi une sélection de chorégraphes et de pièces, mais dégagé une ligne directrice : cette radicalité qui intitule l’ensemble.(lalibre.be)

Les quatre directeurs ont échangé leur vision de la danse contemporaine et établi une sélection d’artistes qui ont en commun d’aller au bout de leurs propositions physiques et dramaturgiques. (lecho.be)

Le journal De Standaard profite de l'occasion pour interroger le statut précaire des danseurs à Bruxelles, et compare la situation à celle qu'ils rencontrent à Berlin.

Brussel is echter niet altijd die hotspot geweest voor hedendaagse dans. Het is pas sinds de oprichting van de dansschool Parts, in 1995, dat het succes van de Vlaamse Golf (De Keersmaeker, Vandekeybus, Jan Fabre, Jan Lauwers) een structureel vervolg kreeg. Momenteel studeren er 57 dansers uit 24 landen. Zij blijven achteraf bijna allemaal in onze hoofdstad plakken, met een explosieve groei van de dance community als gevolg.
Lissabon, Wenen, Londen, Stockholm en Amsterdam hebben ook een noemenswaardige dansscene, maar toch is er maar één plek die zich echt kan meten met Brussel: Berlijn. ‘Beide steden zijn grote attractiepolen voor internationale dansers’, vertelt Annelies Van Assche, die aan een doctoraat werkt over de financiële situatie van dansers uit Brussel en Berlijn. ‘Er is een bruisend artistiek klimaat, de huur is er laag en er zijn heel wat ruimtes om te repeteren. Dat trekt veel dansartiesten aan.’(standaard.be)

Sources:

Secteur artistique & culturel Europe Tourisme

Juste montrer RAB / BKO
Persbericht

Accord de collaboration Cultuur-Culture | Une cooperation en croissance: 160.000 euros pour 22 projets culturels entre les Flamands et Francophones

L'accord de coopération culturelle entre les Communautés flamande et française date de 2014  et sous l’impulsion des Ministres Sven Gatz et Alda Greoli, celui-ci devenu un bel exemple de fédéralisme de coopération. Cela conduit par exemple à une concertation accrue sur des dossiers aussi importants que le statut de l’artiste ou la communication culturelle à Bruxelles. Dans le même temps, les deux Ministres encouragent les collaborations et échanges entre les secteurs culturels. Pour la troisième fois, les Ministres ont sélectionné parmi une série de candidats 22 projets culturels fort qui échangent leurs connaissances, publics et offre culturelle par-delà la frontière linguistique.
Collaboration
Revue de presse

Sexisme, harcèlement et abus de pouvoir: le secteur culturel réagit

Suite à la révélation de l'affaire Weinstein à Hollywood et l'apparition du hashtag #MeToo sur les réseaux sociaux, en Belgique également, le débat concernant le sexisme, le harcèlement et l'abus de pouvoir au sein du secteur culturel est lancé. Du côté flamand, Bart De Pauw - présentateur et acteur à la VRT -, et du côté francophone, David Strosberg - directeur du théâtre Les Tanneurs -, sont au centre des polémiques. Mais la problématique est bien plus large, les langues se délient, et les consciences s'éveillent. Ainsi, oKo et la CONPEAS se sont d'ores et déjà emparés de la question pour tenter d'y trouver des solutions. Dans cet article, une sélection d'articles en français et néerlandais.
Secteur artistique & culturel Emploi